Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de latelier.rouge.over-blog.com

ART THERAPIE PAR LES ARTS PLASTIQUES, VOUS PRESENTER MA PRATIQUE

10 Septembre 2017, 15:47pm

Publié par latelier.rouge.over-blog.com

L’Art-thérapie est une démarche centrée sur la personne où chaque accompagnement est singulier

 

Questionnement sur soi, période de fragilité, difficultés relationnelles, manque de confiance, perte de repères sont autant de situations que chacun peut rencontrer à un moment de sa vie.

Choisir une thérapie par l’intermédiaire de la pratique des arts plastiques c’est choisir un processus de transformation de soi qui passe par le FAIRE. Dans cette démarche globale, est sollicitée la mise en mouvement physique, psychique, émotionnelle.

 

L’atelier est un lieu d’expériences plastiques qui invite à découvrir, chercher et éprouver avec les matières. Il ouvre un espace d’expression et de mise en forme des émotions par un langage au-delà des mots. Un espace/temps où être à l’écoute de ses ressentis, en respect de son rythme et sous le regard bienveillant de l’art-thérapeute.

 

Il n’est pas nécessaire d’avoir une connaissance ou pratique des arts plastiques au préalable : il n’y a pas d’idée de performance ou de résultat esthétique attendu.

Faire avec les arts plastiques, c’est être actif et retrouver un espace de jeu, de mouvement, de plaisir.

Le processus créatif convie vos forces vives, fait appel à vos compétences, réveil votre intuition, vous offre un espace qui permet la distance avec la problématique interrogée et l’anxiété qu’elle génère.

 

L’activité plastique s’instaure à la croisée entre votre questionnement, les matières plastiques choisies et le faire qui en découle. Si dans l’atelier les matières proposées sont communes à tous, elles entrainent chacun dans un travail spécifique qui sollicite un accompagnement adapté et à chaque fois singulier. La relation patient/thérapeute se tisse par l’intermédiaire de la pratique et de l’objet en train d’émerger.

 

Dans ce cadre, la production plastique, intime, n’est pas destinée à être vue à l’extérieur. En tant qu’art-thérapeute, je suis garante du cadre et du secret professionnel. Il n’y a ni jugement, ni interprétation sur la production. L’accompagnement a pour objectif par l’intermédiaire de la pratique artistique, de vous aider à mieux comprendre une situation, un fonctionnement, de prendre du recul, de retisser des liens avec votre histoire, de réveiller votre créativité, de (re)trouver une parole plus libre….

 

 

Ateliers individuels - Tarifs

Enfants/Jeunes ados : 40 €/Heure

Adolescents (à partir 15 ans)/ Adultes : 60 €/Heure

 

Contact Atelier Rouge - 06 77 92 17 62

Magali Berdaguer - Plasticienne/Art-thérapeute

Voir les commentaires

LA MATIERE ET LE GESTE (matière 2)

29 Août 2017, 15:14pm

Publié par latelier.rouge.over-blog.com

« Je préfère clouer la toile non tendue au sol. J’ai besoin de la résistance d’une surface dure. Sur le sol je suis plus à mon aise. Je me sens plus près, je me sens plus une partie du tableau, car comme cela je peux en faire le tour, travailler des quatre côtés et être littéralement dans le tableau. » Jackson Pollock

 

Dans les « dripping » de Pollock ; il y a la dureté du sol contre la liquidité de la matière,  l’outil – ici le bâton - est suspendu en l’air, un geste spatial ; la trace qui s’inscrit est celle de la « matière peinture », ligne représentative de la danse improvisée par le peintre. La ligne varie dans son épaisseur, sa texture, sa direction selon le geste de l’artiste, sa vitesse, son ampleur dans l’espace, la tension avec laquelle il tient le bâton. Le rendu plastique peut ainsi aller de la tâche, à la ligne, la coulure ou une succession de gouttes.

« Quand je suis dans mon tableau, je ne suis pas conscient de ce que je fais » dit Pollock lors d’un entretien.

Pollock décrit ici un état de conscience lié à l’étape du « faire », de l’expérience et de la sensation, où son corps en surplombant la toile en fait partie. Le travail s’effectue au sol, l’orientation haut/bas d’un « tableau de chevalet » réapparaît seulement quand le peintre hisse sa toile à la verticale. Alors le mouvement physique passe le relais au mouvement psychique. Le peintre sort de l’œuvre en train de se faire, se pose à distance pour la regarder, la penser, faire des choix.

Dans les écrits sur Pollock, l’acte est décrit tour à tour comme danse, combat, action convulsive du corps. Un travail qui renvoie au corps en mouvement du peintre. L’expression de Pollock  passe par cette amplitude du geste.

 

Au-delà des critères directement liés aux Arts Plastiques (techniques, matières, expérience artistique…) et quelque soit le niveau de la pratique, il y a geste. Chacun travaille avec son corps et les mouvements qui lui sont propres. Assis ou debout, installé devant une table ou un chevalet, surplombant le support ou lui faisant face, la posture, le rythme respiratoire, la tension musculaire conditionnent les gestes. Associés à ces facteurs, entrent en jeu également, l’état émotionnel, les capacités de concentration et de prise de distance vis à vis de son travail. Quelque soit l’amplitude du geste, du plus petit au plus grand, le corps participe à l’acte de peindre, de dessiner, de graver, de modeler…..

 

Voir les commentaires

En Angleterre, des ateliers en art-thérapie viennent étayer la vie scolaire avec succès

13 Juin 2017, 14:19pm

Publié par latelier.rouge.over-blog.com

http://www.topsante.com/maman-et-enfant/enfants/bien-grandir/art-therapie-la-solution-pour-aider-les-enfants-en-difficulte-75605

 

 

L’art-thérapie permet progressivement de redonner confiance aux enfants en période de fragilité.

A des âges où il peut être difficile de mettre en mots ses ressentis, « le faire des arts plastiques » amène à oser, chercher, essayer, rater, recommencer… jusqu’à trouver sa solution.

Dans l’atelier on vient s’exprimer par la créativité et transformer ses émotions.

Voir les commentaires

DANS L’ATELIER C’EST UNE HISTOIRE AVEC LA MATIERE QUI SE JOUE (matière 1)

16 Avril 2017, 18:00pm

Publié par latelier.rouge.over-blog.com

« Ce qui importe ce n’est pas tant de se demander où l’on va que de chercher à vivre avec la matière, de se pénétrer de toutes ses possibilités. L’apport personnel de l’artiste se mesure toujours à la façon dont il crée sa matière et plus encore à la qualité de ses rapports. »

Henri Matisse

 

Comme point de départ : la matière et sa réalité.

Présente dans l’atelier sous différentes formes, elle est notre premier outil de travail. Grâce à elle, le patient va pouvoir donner forme à une idée, une envie, une sensation, un sentiment…

La matière devient mouvement d’expression, elle permet la mise au dehors de soi. Par ses caractéristiques physiques, la matière éveille la sensorialité de celui qui la manipule, l’autorise et le contraint tout à la fois. Dans son parcours vers sa mise en forme, alors que l’œuvre évolue sous les mains et le regard de « celui qui fait », quels échos sont éveillés chez lui par cette relation singulière qui s’instaure ?

 

Dans l’atelier, je pose la matière d’emblée comme outil de présence à soi, de relation, de structuration pour le patient et comme point d’appui et de relation pour l’art thérapeute.

Dans cette relation singulière patient/matière, parce que chaque matière est porteuse de caractéristiques propres, et chaque patient est un être unique et mouvant, l’art thérapeute va devoir adapter sa posture, ajuster ses interventions, dans leur contenu et dans leur rythme.


Voir les commentaires

France Culture : musique et mémoire

16 Avril 2017, 17:26pm

Publié par latelier.rouge.over-blog.com

Les démarches en art-thérapie sont multiples et les pratiques artistiques concernées sont autant du domaine des arts plastiques, de la musique, du théâtre, du chant, de la danse que de l’écriture.

 

Ici une conférence axée sur la musique et la mémoire.

De façon plus générale, une approche par les neurosciences qui aborde également la plasticité du cerveau qui nous concerne tous.

 

https://www.franceculture.fr/conferences/maison-de-la-recherche-en-sciences-humaines/lart-pour-soigner-la-memoire

Voir les commentaires

UN ATELIER EN ART-THERAPIE C’EST…. ET CE N’EST PAS….

17 Mars 2017, 11:02am

Publié par latelier.rouge.over-blog.com

 Un atelier en art-thérapie à médiation plastique c’est….

  • Un lieu où le patient vient FAIRE avec les Arts Plastiques : il est ACTIF
  • Le patient travaille en présence de l’art-thérapeute qui l’accompagne, on nomme tripartite cette relation Patient/Médiation/Art-thérapeute
  • Le travail plastique réalisé est soumis au "secret de l'atelier"
  • Le patient vient avec une demande liée à une problématique passagère ou récurrente qui sera point de départ du travail thérapeutique. Celui-ci pose le dessein pour le patient d’aller vers un mieux être, une évolution personnelle et d’avantage d’autonomie
  • Une démarche qui va solliciter la créativité présente en chacun
  • La pratique est ouverte à tous sans connaissance plastique requise

Un atelier en art-thérapie à médiation plastique ce n’est pas….

  • Un atelier pédagogique
  • Un atelier de formation artistique
  • L’utilisation des livres de « coloriage d’art thérapie »

Peindre, dessiner, coller, modeler…..ces pratiques invitent à investir et (re)-créer un espace personnel par la mise en forme de la matière. Plus que projet artistique, l’objet en train d’être créé devient outil de mise en mouvement et de transformation, il est support de l’accompagnement. Le travail thérapeutique s’élabore progressivement, porté par le processus créatif inhérent à la pratique plastique.

Voir les commentaires

Interview de Jean-Pierre Klein psychiatre et fondateur de l’INECAT

7 Mars 2017, 11:31am

Publié par latelier.rouge.over-blog.com

 L’art-thérapie au sens de « dire autrement qu’avec les mots ». L’atelier ouvre un espace d’expression singulier. Chaque personne s’empare des matières et leur donne forme à sa façon. L’art-thérapeute, garant du cadre, accompagne le processus d’un regard bienveillant, sans jugement et sans interprétation.

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/06/16/25104-art-therapie-cest-comme-medecine-douce

Voir les commentaires

Exposition de Rei Naito - émotions de croire - Maison du Japon

24 Février 2017, 16:18pm

Publié par latelier.rouge.over-blog.com

En 1er lieu, on enlève ses chaussures pour entrer dans cette exposition. Geste simple du quotidien qui ici vient prendre place comme un rituel et nous prépare à entrer.

La notion d’espace est omniprésente dans cette installation aux éléments minimalistes et aux sas successifs. Je n’écris rien de plus afin de vous laisser découvrir...

 

Marcher sur de la moquette, en chaussettes ou nus pieds, change le rapport au sol et ajoute du  silence. Eléments sensitifs qui participent à l’intimité proposée par l’artiste dont le travail sollicite le chuchotement et la lenteur. Prendre le temps de circuler autour de ce grand socle blanc, du plus éloigné au plus proche, de regarder, de ressentir. Bois, verre, eau, végétaux sont les matières qui nous font face. Objets préhensibles que l’on n’oserait ici nullement saisir autrement qu’avec notre regard et notre sensibilité.

 

Pour évoquer cette installation sans trop en dire, juste ajouter quelques mots comme : fragilité, éphémère, délicatesse, recueillement, temporalité, sacré… et vous laisser découvrir et goûter ce moment comme une expérience qui vous place hors du rythme et des bruits de la ville.

 

http://www.mcjp.fr/fr/agenda/rei-naito--emotions-de-croire

Voir les commentaires

Quelques mots sur l’exposition Cy Twombly à Beaubourg

16 Février 2017, 11:10am

Publié par latelier.rouge.over-blog.com

Chaque exposition visitée est un voyage source de richesses et de réflexions sur mes pratiques de Plasticienne et d’Art-thérapeute…

 

Rétrospective au parcours chronologique. Une succession de salles tour à tour en noir et blanc ou en couleurs. L’énergie du trait est présente dans cette peinture-écriture qui raconte comme « en dehors des mots ».

 

Des toiles de grands formats en noir et blanc nous accueillent, comme des murs sur les murs. Sur fond de peinture industrielle, Cy Twombly nous invite dans ses grands espaces aux signes multiples tracés au crayon gris. Je me sens face à des rébus, un subtil mélange entre énergie d’enfance et pensées complexes de l’adulte.

 

Les textes qui présentent les séries à l’entrée des salles font référence pour bon nombre d’entre elles à des lectures historiques, philosophiques, poétiques… au-delà de ces échos intellectuels la peinture de Cy Twombly ouvre à un monde pictural et sensible.

Un vocabulaire de lignes, traits, courbes, griffonnages, signes, chiffres, textes…. gestes graphiques, matières simples, empreintes de mains, de doigts, présence du blanc qui reçoit, recouvre ou laisse apparaître d’autres traces par transparence.

Un geste nourri de l’intérieur, porté, habité par l’énergie de l’artiste. La surface devient traces du travail du peintre, de ses gestes, du mouvement physique qui s’inscrit sur la toile. Elle est espace de déplacement et affiche le parcours effectué par l’artiste au travail. Les traits s’entrelacent, se superposent, sont recouverts d’une couche de peinture blanche, l’histoire du geste se raconte couche après couche.

La toile nous fait face comme une prise de notes, un plan avec ses repères, une narration graphique. Elle est à la fois histoire et géographie.

Son travail est accessible au delà des recherches de l’artiste, de ses références ou thématiques. Cy Twombly nous laisse y entrer par le biais de l’émotion, du ressenti. Sa peinture est sensations, espace ouvert à qui le souhaite, chacun peut y voyager à sa façon avec ou en dehors des mots qui le présentent.

 

« Je suis peintre et tout mon équilibre vient de ne pas avoir à penser aux choses. L’unique chose à laquelle je pense, c’est peindre. C’est d’instinct que je me mets dans cette disposition, je n’ai pas besoin d’y réfléchir. Je ne pense pas à la composition, je ne pense pas à mettre de la couleur ici ou là. Je modifie parfois quelquechose après coup, ainsi je peux rester concentrer sur l’action en cours. » Cy Twombly

 

 

https://www.centrepompidou.fr/cpv/ressource.action?param.id=FR_R-7b2035c9151930ecde42466c75531d&param.idSource=FR_E-8cc02de9-6b1a-46d8-82b9-472c9324d377

Voir les commentaires

Les mots d'Alberto Giacometti

6 Février 2017, 20:26pm

Publié par latelier.rouge.over-blog.com

« Entre une chose réussie ou pas réussie, ça m’est complètement indifférent. Un tableau réussi, un tableau raté, un dessin réussi, un dessin raté, ça ne veut rien dire. Le raté m’intéresse autant que le réussi. »

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 > >>